Éviter le chargeback (mise en opposition de paiement)

La meilleure façon d'éviter le chargeback reste d'en minimiser la probabilité avant de commencer à accepter des paiements.

On parle de chargeback lorsqu'un client contacte l'émetteur de sa carte bancaire ou sa banque pour contester une transaction. Il peut s’agir à l’origine d’une simple erreur ou d’un malentendu, mais aussi d’une transaction frauduleuse réalisée avec une carte bancaire volée.

Vos clients peuvent aussi émettre une demande de chargeback pour plusieurs autres raisons, notamment :

  • la transaction n'avait pas été autorisée ;
  • votre client n'a pas reconnu la transaction ou le marchand sur son relevé de banque ;
  • une erreur de facturation ;
  • votre client pense que le produit ou le service n'a pas satisfait aux attentes initiales ;
  • l'article commandé n'a jamais été reçu.

Avec l'aide de votre client, vous pouvez clarifier la situation et résoudre votre différend. Vous pouvez en outre minimiser les risques de chargeback en étant bien organisé, disponible auprès de vos clients et en maintenant une relation de transparence avec eux.

Si un client fait une demande de chargeback, l'émetteur de sa carte bancaire ou sa banque rembourse généralement la transaction immédiatement. Une fois la demande de chargeback traitée, vous recevez un e-mail de la part de Stripe contenant toutes les informations pertinentes. Stripe déduira ensuite de votre compte le montant contesté ainsi que des frais de chargeback de 15 €, le jour suivant l'enregistrement de la demande.

Si le différend est résolu en votre faveur, le montant contesté ainsi que les frais de chargeback de 15 € seront remboursés sur votre compte bancaire.  Voir l'article « Gérer le chargeback » ici.

Si vous subissez trop de chargeback, Invoice2go sera dans l'obligation de fermer votre compte de paiement et de désactiver pour vous la fonction d’acceptation de paiement par carte bancaire.

Voici quelques points importants pour vous aider à éviter le chargeback :

  1. Avertissez vos clients
  • Les paiements effectués apparaîtront sur le relevé bancaire de vos clients sous la désignation « *S*votreentreprise ». Assurez-vous qu’ils reconnaissent bien ce nom officiel sur leur relevé en le communicant clairement sur votre facture ou dans l'e-mail qui l’accompagne.
  • Les factures émises avec un nom différent de la raison sociale officielle de l’entreprise sont plus susceptibles de générer du chargeback.
  • Gardez un œil sur vos e-mails
  • Comme vos factures sont envoyées par e-mail depuis votre appareil, une copie de chacune d’elles est automatiquement créée dans le dossier Envoyés de votre boîte e-mail. Gardez ces copies précieusement, en cas de demande de chargeback, elles devraient vous permettre de justifier certaines transactions.
  • Si toutefois vous envoyez vos factures depuis l'application web, celle-ci n’a pas de dossier Envoyés, assurez-vous donc d'ajouter votre adresse e-mail dans le champ Cc ou Cci pour chaque facture que vous envoyez.
  • Utilisez des désignations claires pour vos produits et services
  • Lorsque vous acceptez des paiements par carte, assurez-vous que vos factures sont faciles à comprendre. Par exemple, si vous êtes électricien et que vous facturez un client, n’utilisez pas « as34sdB » comme désignation de produit mais plutôt « Réparation disjoncteur ».
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande